Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?
Juin 29, 2022, 04:48:10

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Rechercher:     avancée
263.965 Messages dans 33.321 Fils de discussion par 3.086 Membres
Dernier membre: boisvert
* Accueil Aide Rechercher Identifiez-vous Inscrivez-vous
+ 
|-+  Contrats de type concessif : Concessions, DSP, etc. ...
| |-+  Exécution du contrat
| | |-+  hausse tarif 8 %
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion. « sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: [1] Imprimer
Auteur Fil de discussion: hausse tarif 8 %  (Lu 45 fois)
anneclaudie
Membre du comité de lecture
Membre héroïque
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 3.608



« le: Juin 23, 2022, 08:50:25 »

bonjour,
dans le cadre d'une DSP pour du stationnement, la clause prévue au contrat fait augmenter de 8 % tous les tarifs de parking en ouvrage.
On me dit qu'il faut passer en Conseil Municipal pour acter ces tarifs à la hausse.

Je ne trouve rien sur cette règle,
pouvez-vous m'aider ?

merci beaucoup,
Journalisée
speedy
Administrator
Membre héroïque
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 26.639


Caramba !


« Répondre #1 le: Juin 23, 2022, 08:55:17 »

une clause d'application stricte du contrat s'applique de droit, vos contradicteurs doivent argumenter pour prouver leur dire  !
Journalisée

si le comptable n'a pas besoin de calculette pour calculer ta retraite .....  c'est pas bon signe  !
Ponta
Membre adhérent
Membre héroïque
***
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 9.604


I'll be back


« Répondre #2 le: Juin 23, 2022, 09:19:19 »

Se référer au contrat.

Si le contrat énonce la révision des tarifs, il doit sûrement dire comment celle-ci est actée en terme de formalités. Ma DSP parking de 1993 (sic!) impose un avenant et de délibérer chaque année sur les nouveaux tarifs. Formalisme quand tu nous tiens ! Sourire
Si votre DSP est muette sur le sujet, la révision de prix n'est qu'une simple exécution de la DSP et pas une modification nécessitant un avenant. Si pas d'avenant obligatoire, le recours au Conseil Municipal (CM) (ou à l'exécutif si celui-ci a reçu délégation en ce sens) n'est pas nécessaire.

Pour élargir le sujet, peut-être que l'argument des pro-CM est que les tarifs d'occupation du domaine public doivent faire l'objet d'une délib en cas de modification. Cela s'entend. Mais le CM s'est déjà prononcé pour l'encadrement des règles régissant les prix lors de l'attribution de la DSP. Le CM a déjà voté les tarifs initiaux ainsi que leur mode de révision. Le CM n'a pas à redélibérer sur quelque chose qu'il a déjà acté.

Il en serait autrement si les nouveaux tarifs étaient différents de ceux obtenus par la révision : ce serait une modification / avenant.
Journalisée

Agoraddicted

Qui fait le malin, finit dans le ravin.
Bon, ça ne s'écrit pas avec un C.
mbodier
Membre senior
***
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 227


« Répondre #3 le: Juin 27, 2022, 10:05:48 »

L'argument des pro-CM est aussi que c'est une compétence du CM qui peut être déléguée au maire (art. L2122-22 du CGCT - 2nd alinéa). Donc, en l'absence de délégation au maire, le CM reste seul compétent pour modifier les tarifs de voiries.

Je suis d'accord que c'est aberrant dans le cadre d'une DSP avec une révision programmée sur la base d'une formule prédéfinie. Mais, il en va ainsi d'une lecture rigoureuse des textes (surtout quand on a une opposition, mais aussi une majorité, qui a du mal à augmenter les tarifs).
Journalisée
Pages: [1] Imprimer 
« sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.21 | SMF © 2006-2011, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.051 secondes avec 19 requêtes.